Vittorio Frigerio : Nous nous reverrons aux barricades


Frigerio

Aux éditions UGA (les anciennes ELLUG), dans la belle collection « Bibliothèque stendhalienne et romantique », dirigée par Chantal Massol, vient de paraître un volume que je n’hésite pas à qualifier de petit chef-d’œuvre de cette critique littéraire et culturelle qui ne peut pas mourir car elle sait combien de choses restent à éditer et à étudier, au-delà des disputes des écoles et des methodes. Il s’agit de Vittorio Frigerio, Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848- 1850), Grenoble, UGA, 2021. Le socle de cet essai anthologique (quarante pages denses de texte suivent le discours critique) est constitué d’une petite entrée en matière : un épisode historique un peu méconnu, l’insurrection républicaine de juin 1832 « qui ne serait peut-être restée qu’un accident obscur de l’histoire de France, si elle n’était entrée par la grande porte dans l’histoire de la littérature grâce à la place que Victor Hugo lui fait, en la transposant, dans ses Misérables ». Mais ce choix répond surtout à la polémique de Proudhon, le père de l’anarchisme français, qui reproche aux républicains de 1848 « de vouloir rejouer 1789, 1792 ou 1793 au lieu de répondre aux besoins contemporains ». Eh bien, cette insurrection a été aussi traduite dans un roman historique exemplaire tout à fait méconnu, par le biais duquel se dessine le rapport entre Proudhon et la litterature, entre son journal Le Peuple et la réception du roman-feuilleton, le roman populaire, la narration historique. On arrive ainsi à reconstruire tout un contexte où on convoque de nombreux auteurs connus (Michelet, Stendhal, Hugo et Dumas père) et un texte mineur dont ce même contexte devient le fils : A.-C. Blouet, Le Mont Saint-Michel, Paris, Au bureau de La Voix du Peuple (Imprimerie de Boulé), 1850.

Luciano Curreri
Langue et Littérature italiennes

Vittorio Frigerio, Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848- 1850), Grenoble, UGA éditions, 2021, 228 p.

>>> 

Retourner à la liste

Partagez cette page