Semaine de la mobilité 2018

Micro-reportages sur la mobilité et l'accessibilité à l'ULiège

Témoignages



Que ce soit à pied, en transport en commun, à vélo ou en covoiturage, ils ont tous opté pour des solutions de mobilitié douce pour se rendre à l'ULiège.

RS3103 2015 Sart Tilman Pietonnier JLW (26)

À vélo

Christophe Pirenne

Professeur au département des sciences historiques

« Cela se passe très bien. Je suis privilégié, car je peux emprunter le RAVEL. Je me retrouve rarement dans la circulation. En arrivant au travail, place du XX août, je profite de douches propres et convenables, même s’il en faudrait plus. Il y a évidemment énormément d’avantages à opter pour le vélo. C’est bon pour la santé, pour l’environnement et ça décongestionne les villes. Par contre, il faut accepter d’être trempé de la tête au pied une dizaine de fois sur l’année. »

Timothée

Récent diplômé en Traduction et interprétation

« Je me déplace en vélo. J’habite au centre-ville. C’est évidemment plus rapide. J’évite les embouteillages et les ralentissements. C’est aussi économique et écologique. La météo n’est pas un problème. En revanche, il faut faire attention à attacher correctement son vélo et si possible, dans un endroit sécurisé. »

Jean-Michel Begon

Doctorant à l’institut Montefiore

« Depuis un peu plus d’un mois, je viens en vélo électrique. Je voyais bien que c’était compliqué pour moi de faire du sport. C’est une manière de l’intégrer à mon quotidien. En plus, j’évite de prendre la voiture. J’ai défini un itinéraire. Je prends 15 minutes de plus pour venir. Pour l’instant, j’ai eu de la chance avec le temps. Avec la rentrée, il y a beaucoup plus de voitures sur la route, mais ça n’a pas impacté mon temps de trajet. »

En savoir + sur les déplacements à vélo à L'ULiège

RS2281 20170420 Sart Tilman Mobilité Covoiturage Pavillon Accueil B1 JLW (1)

En covoiturage

Saïcha Gerbinet et Erwan Plougonven

Assistante et chercheur au département de Chimie appliquée

« On habite à plus de 50 kilomètres du Sart Tilman. On covoiture entre collègues. Ce matin, nous étions quatre dans la voiture. On est presque chaque jour au moins trois. On s’arrange du jour au lendemain. Il faut être motivé et proactif. Envoyer un SMS n’est pas grand-chose, mais il faut quand même le faire tous les jours pour s’organiser. C’est plus sympa d’être à plusieurs. Ça permet de ne pas gaspiller et d’économiser de l’argent et de l’essence. Les longs trajets coûtent vite assez cher quand on les fait seul. »

Nadège et Perrine

Étudiantes bachelier en Médecine vétérinaire

« L’an dernier, on était quatre filles de première année à réaliser les trajets ensemble. Cette année, on devrait être trois. On se rejoint près de chez nous et on vient jusqu’à la faculté ensemble. On s’amuse bien. C’est plus sympa et aussi beaucoup plus facile pour se garer par exemple. »

Jean-François Verdin

Ingénieur civil à l’Institut Montefiore

« Je prends ma voiture tous les jours, mais je participe au projet CovoitULiège. Il a été développé à l’Institut. Je le trouve très chouette. Quand je vois les bouchons créés par la voiture, je trouve important d’essayer de les réduire. Je suis donc inscrit depuis 1 an et demi. J’ai essentiellement chargé des étudiants. Plusieurs de mes collègues font de même et permettent de ne prendre qu’une voiture au lieu de deux ou trois. Il y a encore quelques améliorations à faire, mais l’initiative est belle. »

En savoir + sur l'auto-partage et le covoiturage à l'ULiège

IMG 5772

En train

Roxane Bocar

Attachée au Service de Communication

« Depuis environ un an, je me rends tous les jours au travail en train. Je connaissais finalement très peu ce moyen de transport car j'avais toujours pris le bus. Il n'y a pas à dire, depuis ce changement j'apprécie d'autant plus mes déplacements ! Le matin, je rattrape mon sommeil ou écoute de la musique, tandis que le soir j'avance sur mon roman du moment. Un petit rituel quotidien qui me permet de me déconnecter du reste. »

Guillaume

Étudiant Bloc 1 bachelier en Traduction et interprétation

« Je viens à l’Université en train. La raison principale est que je n’ai pas encore de permis de conduire, mais, même si j’avais une voiture, je pense que je ferai la route en train. Mon domicile est bien desservi. Les trajets sont plus rapides et je suis libre de faire autre chose pendant le voyage. »

En savoir + sur les transports en commun à l'ULiège

RS2261 20170420 Sart Tilman Mobilité Bus JLW (4)

En bus

Léa

Étudiante Bloc 2 bachelier en psychologie

« J’ai cours en ville et au Sart Tilman. Pour venir au centre, je prends le bus. Quand je dois aller au Sart Tilman, j’opte plutôt pour la voiture, mais c’est galère de la prendre en ville. Il est très compliqué de trouver une place pour se garer. C’est impossible. Le bus prend plus de temps, mais je le trouve quand même pratique. »

Jonathan

Étudiant Bloc 1 bachelier en sciences de la motricité

« Je réalise les trajets entre mon domicile et le campus en bus, avec la ligne 28. Je n’ai pas encore eu beaucoup l’occasion de l’emprunter, mais je pense que c’est plus facile ainsi. Les horaires des bus sont combinables avec ceux de mes cours. Ça me permet aussi de ne pas consommer d’essence. »

Maxime

Étudiant Bloc 2 Bachelier de Chimie

« Je viens en bus jusqu’au Sart Tilman. En ce début d’année, c’est parfois compliqué d’avoir une place assise. Mais, j’ai cours assez tôt. Donc ça se passe plutôt bien. L’Université est bien desservie en bus. Quand il y a une grève, j’opte pour le covoiturage avec l’appli CovoitULiège. Elle fonctionne bien. Si je m’y prends suffisamment tôt, je trouve facilement quelqu’un avec qui faire les trajets. »

Antoine

Étudiant Bloc 1 bachelier à HEC Liège

« Je suis en kot au centre-ville. J’ai parfois cours Rue Louvrex. J’y vais à pied. Quand je dois me rendre au Sart Tilman, j’opte pour le bus. On dit souvent qu’il est bondé, mais on ne m’a encore jamais refusé un arrêt. Si j’avais une voiture, je ne l’utiliserais pas. C’est trop compliqué de se garer à Liège. Ne pas prendre la voiture est aussi du stress en moins. »

En savoir + sur les transports en commun à l'ULiège

RS1772 20170419 Sart Tilman Extérieur Groupe Etudiants Marche JLW (5)

À pied et plus

Jacques Defer

Directeur Public Affairs & Executive Education à HEC

« J’habite à 25 minutes à pied de mon lieu de travail. Je fais le trajet en marchant de manière systématique. J’ai trois ou quatre itinéraires différents. Je considère ce moment comme une préparation de ma journée. C’est tranquille en bord de Meuse. A HEC, je dispose de voitures ou de vélos de service pour me déplacer entre les différents sites. Je monte même au Sart Tilman en vélo électrique. Aux heures de pointe, c’est plus rapide que la voiture. On en parle souvent avec mes autres collègues. Il y a une prise de conscience. Il faut changer notre mobilité. »

Caroline

Étudiante bachelier en Biologie

« Une semaine sur deux, je prends le train et le bus. L’autre semaine, je vais à pied jusqu’à l’arrêt de bus. Le soir, je m’arrange également avec une amie pour faire du covoiturage. Le bus me revient bien moins cher que la voiture. La mienne consomme beaucoup trop. »

 

Écouter les témoignages audio

Partagez cette news