Yoko Ogawa, Instantanés d’Ambre


Yoko Ogawa

I

nstantanés d’Ambre raconte les vies de 3 enfants, Opale, Ambre et Agathe. Suspendus dans un univers préparé et décoré par leur mère, qui semble avoir comme conviction de devoir les protéger de « quelque chose de néfaste », ils mènent une vie certes étrange, puisqu’elle est coupée littéralement du monde extérieur, mais étonnamment joyeuse. Chaque moment qu’ils passent à l’intérieur de leur monde s’étend presque à l’infini, chacun de leurs gestes devient comme un rituel. Les moments de surprise qu’ils rencontrent quotidiennement se cristallisent tels les minéraux et fossiles qui dorment dans la terre silencieusement et soudainement, quelqu’un tombera dessus pour les déterrer et admirer…

Afin d’accéder à cet univers clos et dangereusement séduisant, il y a plusieurs étapes à franchir.

  1. Changer son nom. (Dire « Adieu » à la vie que l’on menait avant. On devient un autre.)
  2. Renoncer au volume normal de voix. (On change la planète sur laquelle l’on vit.)
  3. S’habiller autrement qu’avant. (Pour les mêmes raisons que 1 et 2.)
  4. Ne jamais aller au-delà de l’extrémité de son jardin. Ne jamais rencontrer ni parler avec d’autres personnes que « nous ». (?)
  5. Ne jamais se poser de questions sur l’univers dans lequel on vit – pourquoi on est là, d’où on vient, et surtout – où on va après. (!)

S’agit-il d’un rêve d’enfants, d’une utopie ? Ou bien, d’une situation socialement inquiétante ? L’univers d’Ogawa est mystérieux, dominé par un ton feutré tout en contenant en lui une (indéniable mais irrésistible) folie. Cet univers englobe ses habitants, les encourage et les secoue par moments.

Le joyau de cette nouvelle histoire, ancrée dans un lieu « défendu » et dans un cadre presqu’intemporel, se trouve non seulement en un monde merveilleux en miniature, mais également dans le goût à la liberté qui commence à titiller Opale, Ambre et Agathe. Presque imperceptiblement au début et ensuite, de plus en plus intensément …  

 Kanako GOTO
Centre d'Études japonaises

 

Yoko Ogawa, Instantanés d’Ambre, Actes Sud, 2018 

 

Lectures pour l'été 2018

 

>> suivant

Partagez cette page